Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et patati et patata

  • L'avenir forgé à l'encre de l'henné

    Enfant; enfance; henné; Majunga; optimisme

    Tous les jours, il parcourt des kilomètres, mais dans la même ville. Du matin au soir, il arpente les rues de la ville des fleurs, à la recherche d'un vacancier, d'un  touriste, ou même d'un (e) Majungais (e) qui veut bien se faire décorer. Lui, c'est le petit Fredo, à qui je n'ai pas su résister... 

    Lire la suite

  • Il a fait SHOW à Majunga durant le STAR Tour

    Cela faisait un moment que les photos de profil de certains membres de la communauté Facebook arboraient une couleur d'une mer bleue turquoise, ornée de deux cocotioers. Une annonce de vacances, de belles journées ensoleillées  et surtout, une promesse à venir: que de bonheur! "STAR TOUR MAJUNGA" annonçait le décor de profil. Et oui, la STAR a de nouveau tenue son évènement dans la ville des fleurs du 24 au 26 août 2018. 

    STAR, STARTOUR, MAjunga

    Lire la suite

  • France-ment, où est le problème?

    France-ment, où est le problème ?

    Ça y est, le coup de sifflet final a annoncé la victoire de la France lors de la Coupe Du Monde de Football. Durant ces quatre semaines et quelques jours, nombreux ont critiqué, ont insulté, ont banni la France pour la composition de son équipe nationale. « La France ne serait rien sans l’Afrique », « La seule équipe Africaine encore en lice, soutenons-là », …. Et j’en passe

    france,cdm,worldcup,malagasy,madagascar

    Lire la suite

  • Poetic Lover, poetiquement pas lovely

     

    Je suis venue, j’ai vu, je suis déçue.

    Voilà en quelques mots le résumé de mon après-midi de ce 19 mai. Certes, j’avais les étoiles dans les yeux, dès lors où l’on a annoncé la venue des « Amants Poetics » à Madagascar pour deux dates. Non pas par le fait d’être une fan absolue, mais dans l’espoir de revivre quelques épisodes de mes années collèges. Comme je l’ai rappelé, nous nous sommes dragués sur « cette femme », « prenons notre temps », nous nous sommes aimés sur « Fier d’avoir ton love », nous avons rompu sur « Qu’il en soit ainsi » et avons déprimé sur « Girl »… et j’en passe. Des amours d’ado bien sympa et bien Bisounours.

    20180519_163610_resized.jpg

     

    Lire la suite

  • Moins bien traités que les bovidés

    Marina fa tsy mangataka aho hoe manaova « Deodorant » midofaka, na mividiana ranomanitra lafo vidy. Fa mino kosa aho hoe rariny, amin’ny maha mpanjifa ahy ny mangataka, na mitaky mihitsy aza hoe olona mba madio sy manaja ny hafa no miasa anaty fitateram-bahoaka eh !

    Ekeko fa efa lafo ny fianana, tsy laviko fa sarotra ny mitady ny harapaka, saingy tena resy lahatra aho fa isan’ny mety hampitombo ny lanja sy ny fankafizan’ny mpanjifa madendeha amin’ny fiaranareo ny mahita olona manaja azy ireo amin’ny fandraisana azy ireo anaty fiara.

    Kiriko sy sosotra mihintsy aho nandray fiara fitateram-bahoaka miazo an’Andraharo iny, ka izao ny « Mpanampin’ny mpamily » (Receveur) tao anatin’ilay fiara. Tsy hita tsara angamba moa izany amin’ny sary, fa sady akanjo malolo, ny tanany tena maloto, no akasokasony amin’ny lamosinao iny, rehefa manosika anao hiakatra anaty fiara izy, na koa mitaky ny saran-dalanao ka somary akasony amin’ny tananao izay ny tanany. Ny kitakita tsy lazaina intsony, ny hanihany amin’izy samy mpamily sy mpanampy ny mpamily tsy hita ho tenenina. Ny fifanenjehana amin’ireo « Adva » tsy hay lazaina intsony.

    Dia… Ho gaga ve isika raha hoe isika ihany no tsy manaja ny asantsika, ka iza no hanao izany amin’ny toerantsika ? 

    • Les plus chiants diront « t’as qu’à prendre ta voiture, ou un taxi, si tu ne veux pas te mêler aux gens »
    • Les plus amorphes sortirons « mais que veux-tu, c’est comme ça, on n’y peut rien »
    • Mais les plus révoltés et les plus courageux en parlerons comme moi « NON, NON, NON !!! où est le respect des droits des consommateurs » ?

    Receveur, transport, commun, bus, service, public, respect

    Il y a quelques années, alors que ces « responsables des transports en commun » ont annoncé qu’il n’était plus possible de maintenir les frais de transports de l’époque, ils ont promis : Un meilleur service, un meilleur respect, la propreté, la régularité (horaire de travail, trajet) et qu’il n’y aurait plus de passagers entassés comme des bovidés que l’on emmène à l’abattoir (encore ces derniers sont mieux traiter car il n’est pas bon de consommer de la viande de bêtes stressées !!! ^^ )

    Aujourd’hui, qu’en est-il de ces promesses ? Foutaises !!!
    Non non et non, je suis tout à fait révoltée. Et vous, là-haut, qui vivez dans vos gros sabots, qui ne voyez pas qu’en bas, le plus petits se mangent entre eux, puisse la petite voix qui vit encore (peut-être) en vous, vous rappelle que vous venez du peuple, et que vous y reviendrez !

    (Enfin, à Madagascar j’en suis même pas sûre, mais je gueule quand même)

     

    Voilii voilouuu !