Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Coup de poing

  • "Je peux bien vendre mon âme au Diable, Avec lui on peut s'arranger (...) Mais vous n'aurez pas ma liberté de penser"

    « Pour avoir causé la mort de 02 enfants, un gendarme en état d’ivresse à Mahajanga écope de 02 ans d’emprisonnement. Pour avoir été Administrateur d’un groupe de Gossip de People, 01 an d’emprisonnement ferme. » (Statut de Faly Rajaonarison)

     « Sept prévenus dans le trafic de 3171 rondins de bois de rose ont bénéficié d’une liberté provisoire. Le dossier révèle que les inculpés sont des anciens cadres dans le domaine de l’Environnement et des officiers supérieurs » (L’Express de Madagascar du 28 oct 2016)

    Lire la suite

  • Trompes-moi, mais pas comme ça...

     

    Ce n'est même plus:
    Trompes moi, si tu peux,
    Avec toi, c'est plutôt:
    trompes moi si tu veux

    Trompes moi où tu veux
    Ici – bas sous tous les cieux
    Trompes moi, de milles et une façon
    Trompes-moi, sans me donner de raisons

    Trompes-moi avec qui tu veux
    Mais au moins  qu’elle soit mieux
    Trompes-moi, mens-moi, triche avec moi
    Trompes moi, mais sans que je ne le vois

    Trompes-moi comme tu veux
    Sors- moi tes mensonges pieux
    Trompes-moi, en un jour ou toujours
    Trompes-moi, en appelant ça de l’amour

    Trompes moi, autant que tu  voudras
    trompes-moi, je ne fuirais pas
    trompes-moi, trahi – moi s’il le faut
    fais de tes mots, mes nouveaux maux

    Oui trompes moi aussi simplement, aussi tranquillement
    Oui trompes-moi, mais  pas aussi ouvertement

     

    24 nov 2013- 19h10
    Ambatomaro

  • Le ciel est plus bleu ailleurs

     

    Ciel bleu copy.jpg« Hier j’ai trouvé un nouveau boulot, mais bon, je ne l’ai pas pris, je trouverai sûrement mieux ailleurs »

     

    « le mois passé, j’ai trouvé un appart’ que j’adore, mais je ne l’ai pas réservé, je suis sûre que je trouverai un encore plus grand »

     

    « L’an dernier, je me suis offert la voiture que j’ai toujours voulu, mais je l’ai lâché, je suis convaincue que celle que je vais avoir sera meilleure »

     

     

    Cela fait des années que je cumule ces faits et mine de rien ça fait  des années que je  vie ainsi. Arrivée à un point où les autres ont commencé à construire, moi j’ai fini de détruire. Je me rends compte que toutes ces années, j’ai compilé les mauvaises manies de croire que le ciel est toujours plus bleu ailleurs, et je me suis séparée de ce que j’avais. Au final, au lieu de gagner, j’ai tout perdu. Le pire c’est que j’ai même perdu le goût de me battre pour tout reprendre. Trop lasse aujourd’hui, ma paresse prend le dessus, et je me dis, la roue tourne, elle se retournera encore une fois… on verra, on attendra.

     

    Mes amis me demandent souvent « et dis nous, qu’est ce que tu veux vraiment ? » ma réponse est toujours la même, et elle est toute simple « je veux vivre, tout simplement ». Mais en y repensant, « TOUT SIMPLEMENT » ça dépend de comment on le comprend ! Parfois, c’est vrai, je me fiche la trouille dans ce que je fais, mais je ne sais pas, mes bêtises m’apportent une certaine satisfaction, un certain  sentiment de « c’est ok,  tout est bon ». Bien évidemment, tout ira bien,  jusqu’à ce jour où j’aurai ouvert les yeux, et que je me serai rendue compte, que les autres sont sur un autre bateau pour une nouvelle croisière, et que moi, je serai toujours là à vivre comme hier.

     

    Je suis toujours à la quête de quelque chose de plus, quelque chose de mieux, quelqu’un de meilleur, quelque part, pas ici mais ailleurs, pas maintenant mais plus tard, pas comme ça mais autrement ; mais là je n’ai rien jusqu’à présent .  Peut être devrais-je arrêter, car à force de chercher, on fini par se perdre et ne jamais trouver ?!

     

  • Il était une fois...

     

    « Le prince, chevauchant sa plus belle monture, armé d’une épée et muni de tout son courage, délivra la jeune et jolie princesse de sa tour […] puis ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants »

    Haaaalala… ça c’est ce que l’on racontait aux enfants quand ils étaient petits. Donc, à moi aussi il fut un temps. (ben oui, j’ai été une enfant dans ma vie tiens !!!) mais justement, même à cette époque, j’ai été assez sceptique (oui bon d’accord, je ne connaissais pas encore le sens de ce mot en ces temps là) mais on va dire, je n’y croyais pas. C’était trop beau pour être vrai, he ben voilà !!! qu’est ce que je me disais…moins de 20 ans après, les faits se sont vérifiés. Déjà les princes à marier… bof, ça se compte sur les doigts d’une main, voire il n’y en a presuqes plus (au sens propre) ni même au sens figuré d'ailleurs. Celui qui voudra me sortir de ma galère, aie aie aie…je doute fort. Et puis charmant, ok des gars charmants, il y en a, mais ce ne sont pas des princes, et d’ailleurs, les gars charmants, passés leurs 16 ans, (voire même en dessous actuellement) ils se casent déjà avec des filles charmantes !

    prince et princesse.jpg

    On nous faisait également croire qu’au fait, cette jeune et jolie princesse, c’était nous (tooouutteess les jeunes filles !!) Alors, jeune oui, je veux bien, jolie… non, déjà, c’est pas mon cas, moi je revendique que je suis MIGNONNE. Princesse ? bof, ouais peut être que j’ai du sang royal mais qui doit dater de plusieurs décennies avant moi meuuhh bon, non, je ne suis pas une princesse, et je n’ai pas été particulièrement été traitée comme telle. Alors déjà là, les deux personnages principaux, c’est que du pipo. Mais ensuite, l’histoire en elle-même, pfff il fallait comprendre, comme je disais plus haut, que CE jeune prince tout à fait charmant est CENSER me sortir de mon malheur !! he ben naaan hein !!! au contraire, ce sont eux mes galères ! et dans ma petite merdouille , je suis bien obligée de m’en sortir moi-même. Et puis, « qu’ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants » he ben, ça m’étonnerai en ce moment. Les gars dès lors où tu t’attaches un peu à eux, ils se disent « ha je la vois venir la corde au coup », et ça disparait, comme c’est venu, tu ne sais où ! et ça, même si t’as pas l’intension de lui passer la bague au doigt. Donc, il faut se mettre à l’évidence, les gars qui veulent bien se caser, ça ne courent pas les rues. Puis la question des enfants… non, à moins d’être le prince charmant, un homme ne veut pas Beaucoup d’enfants. Enfant, c’est synonyme de « dépenses, perte de temps, plus de liberté pour les petites virées, plus de sous pour aller « kitter » la décapotable (tiens même plus question de décapotable avec un bébé) bref...non, ça a été très mal formulé. Aujourd’hui, au mieux c’est « ils vivent en couple (ou pas d’ailleurs) et ils ont eu un bébé.

    princesse tour.jpg


    Voilà pourquoi, j’aime pas les comptes de fée, les histoires à la princesse et tout ça. Parce que ça te fait tomber d’une tour que tu ne peux pas imaginer. Et puis, ça te condamne à lézarder sur un balcon, sans rien à foutre que d’espérer, qu’un beau prince te fasse ceci et cela. Non merci, je préfère me démerder dans la vie, descendre de la tour par mes propres moyens, à l’aide d’une corde que j’aurai improvisée. Au risque de me faire choper certes, mais bon après, je savourerai la victoire. Et peut-être qu’en route, je croiserai quelqu’un  qui n’avait pas pour mission d’aller libérer qui que ce soit, mais qui aura juste été là à ce moment, quand je passais par là.

    Ma vie de « pas princesse » n’est peut être pas un long fleuve tranquille, mais, je ne m’en pleins pas, au contraire. Qu’est ce que ça me plait de sursauter pour n’importe quoi, de me marrer comme une ado disjonctée, de pleurer sur des trucs bidons, mais touchants, avec des choses imprévisibles et tellement changeantes, contrairement à celle de la princesse qui aurait été déjà programmée, et que tout le monde sait déjà comment ça va se terminer.

  • Le ridicule ne tue pas... autant pour moi!

    Tout le monde a déjà, au moins une fois dans sa vie, vécu ce qu'est le ridicule! Se mettre des fringues à l'envers, et ne s'en rendre compte que quand ton camarade de classe te le fait remarquer en plein cours. Envoyer un message, assez compromettant, à la mauvaise personne. Ou tiens, carrément: plagier un discours officiel dans une cérémonie, on ne peut plus importante, et le pire c'est que c'est lors de cette réunion internationale même que le dicours a été prononcé. Enfin, bref tout ceci pour dire, il y en a qui ont fait pire, mais heureusement que

    LE RIDICULE NE TUE PAS!!!

    la honte.jpg

    Alors , autant pour moi! parce que , qu'est ce que j'ai  été ridicule! le pire c'est que c'est un ridicule que j'aurais vraiment pu éviter de me foutre! Et dire que je croyais vraiment être à l'abri! et ben non heinnn!! enfin bref après m'être foutu une sacrée raclée, est-ce que je me sens plus heureuse? Non, même pas !Aller, pour détramatiser, on va dire que je me sens libérée!