Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Je peux bien vendre mon âme au Diable, Avec lui on peut s'arranger (...) Mais vous n'aurez pas ma liberté de penser"

« Pour avoir causé la mort de 02 enfants, un gendarme en état d’ivresse à Mahajanga écope de 02 ans d’emprisonnement. Pour avoir été Administrateur d’un groupe de Gossip de People, 01 an d’emprisonnement ferme. » (Statut de Faly Rajaonarison)

 « Sept prévenus dans le trafic de 3171 rondins de bois de rose ont bénéficié d’une liberté provisoire. Le dossier révèle que les inculpés sont des anciens cadres dans le domaine de l’Environnement et des officiers supérieurs » (L’Express de Madagascar du 28 oct 2016)

« Corruption au sein de l’École de la Gendarmerie : Liberté provisoire pour les 11 personnes » ( www.ekomada.com 11/11/2016)

 « Le Bureau Indépendant Anti-Corruption (Bianco) poursuit les investigations relatives à l'affaire Bekasy Johnfrince. D'après les informations, un autre individu, soupçonné d'être coauteur des exportations illicites de bois de rose a été arrêté mardi dernier par les agents du Bianco. (…) Déféré au parquet de la Chaîne Pénale Anti-Corruption (CPAC), l'individu a aussitôt bénéficié d'une liberté provisoire. Pourtant, le Bianco le considère comme étant un « gros poisson ». (Midi du 15 déc 2015)

 « FORCES DE L’ORDRE A BEALANANA : Traque et intimidations pour motif de vindicte populaire/ L’irresponsabilité de la gendarmerie face à la situation est ainsi à l’origine de ces troubles.  Des forces censées assurer le bon déroulement de la période de collecte de la vanille.D’après nos sources, le chef de la Région, les gendarmes et quelques opérateurs seraient en connivence et laissent les voleurs de vanille agir en toute impunité » (FreeNews du 05 fév 2017)

 « Vindicte populaire : généralisation dans tout le pays. Et c’est le fokonolona qui s’est mis à enlever le fusil d’assaut des mains du dahalo. Très en colère à la suite de cette … « fâcheuse » situation, le gendarme a tué son ennemi en lui tirant une balle, selon nos sources » (Madagascar Matin du 07 mars 2017)

 Et j’en passe de toutes ces « décisions de justices » qui je trouve sont bien clémentes par rapports aux faits qui leurs sont reprochés.

Un jour, des personnes ont eu l’idée de créer un groupe, qui a suscité beaucoup de polémique, et qui a fait couler beaucoup d’encre. Certes, géré par « quelques personnes » mais auquel plus de 76.000 membres ont adhéré. Je ne cautionne en rien les propos qui ont été émis dans ce groupe, ni même le groupe en soit (qui soit dit en passant a été fermé depuis, et que d’autres se sont créés). Non, je ne suis pas pour la méchanceté gratuite, ni même pour parler des gens, devant ou derrière leurs dos. Mais que l'on parle des people, n’est-ce pas aussi les frais à payer quand on est une personnalité publique?

Moi-même ayant déjà fait l’objet de plusieurs post dans ce groupe, je trouve cependant démesuré la peine prononcée à l’encontre de son administrateur.

« Il a été prévenu » « <Nous l’avons déjà dit» « Nous avons déjà discuté avec lui, mais il n’en a pas tenu compte »…diront plusieurs. Oui, en tant qu’amis, nous lui avons tous dit. Mais les faits sont là, alors, agissons selon ces faits.

Aujourd’hui, ce qui m’indigne, ce sont :

  • La « rapidité » avec laquelle la justice a traité l’affaire. Combien de personnes moisissent-elles dans les salles lugubres et malsaines des prisons locales, en attente de leur date de procès ?
  • L’ampleur que cela a pu prendre, par rapport aux affaires de meurtres, de vols, de corruption, et autre qui envahissent le pays.
  • Le décalage entre les faits et la sanction

Oui oui, je m'indigne que parfois, la justice fasse rapidement sont travail. Je m'indigne que les informations importantes soient détenues quelque part par quelques personnes, mais que des gossip fassent autant de bruits. Je m'indigne qu'entre "tuer" quelqu'un et "parler des relations extraconjugales" de quelqu'un soient traiter pratiquement de la même manière. 

 

Si l’on se réfère aux coupures citées plus hauts, bien d’autres choses plus grave encore sont restées impunies, voire même ont été « classés sans suite ». Aujourd’hui, oui, je m’indigne que pour d’autres affaires, des noms sont connus, mais comme ces personnes ont les bras plus longs que nous autres, ils restent « INTOUCHABLES ».

Je ne minimise en rien les conséquences qui auraient découlé des posts de ce groupe, je compatie, mais est-ce là la justice que nous attendons vraiment de notre pays ?

Certains sortiront le classique du « Que cela serve d’exemple à nous autres ». Mais l’exemple n’est-il pas sensé venir de la haut ? Comment pourrait-on parler d’exemple quand nos propres « sages » font ce qu’ils ont a faire, en toute impunité ?

On reproche au groupe et à son administrateur d’avoir laissé paraître des « propos faux et des ragots », des « Diffamations » (oui, il a laissé paraître, car il n’en est pas l’auteur, ce qui n’exclus pas sa responsabilité, j’en conviens) Et si nous passons outre les mensonges. Combien de personnes sont décédées depuis ? pour cause de famine, pour cause d’insécurité, pour cause de rapt et de règlement de compte ? Combien de richesses ont été pillées ? Combien de biens ont été illicitement exportés ? Mais tous les jours, « là-haut » aussi on nous ment. Où en sont tous ces propos mensongers qui ont été prononcés ? Ces discours tissés de promesses calomnieuses ne sont - ils pas passible de sanctions ?

S’il fallait reprendre tous les discours prononcés depuis, et que l’on épluchait toutes les « fausses infos » qui y sont inscrites… combien d’année d’emprisonnement seront requises ?

 Je me passerai du classique : « Je dis ça, je ne dis rien » , CAR JE DIS CA, ET LE DIS TOUT COURT.

Écrire un commentaire

Optionnel