Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et patati et patata - Page 7

  • Art et culture du beau

    <!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } -->

    « Le goût est dans la nature, et c'est comme les couleurs, ça ne se discute pas ». Certes, mais il est quand même une notion commune du Beau. Est « Beau » « ce qui plaît universellement et sans concept » ou encore « la forme de finalité d'un objet en tant qu'elle est perçue en lui sans représentation de fin »(Kant). Et l'art est souvent le moyen le plus approprié et le plus utilisé pour représenter le Beau. Donc l'art doit être beau, même si ce qui est beau n'est pas forcément de l'art.

    Dans la société de consommation actuelle, ces deux mots perdent de leur sens, et ne trouvent plus leur place dans le monde du showbiz qui a pris la place des valeurs artistiques, culturelles et morales de l'Homme. Aujourd’hui, les « artistes » font du business, ils ne créent plus, ils se contentent de réécrire et transcrire, les « artistes » copient, plagient. Et dans les rares cas ou ils créent, ils dénigrent et offrent des produits d'une qualité médiocre qui dépasse l'entendement. Pas la musique, pas les paroles, pas les arrangements n'inspirent la définition de l'art. Mais , il paraît, c'est ce qui se fait quand on veut devenir « Artiste ». rien ne compte que de vendre, mais comment est-il également possible de vendre la médiocrité, et pire, comment peut-on accepter d'en consommer? Un de ces « prétendus artistes », très vu en ce moment a dit haut et fort, « Peu importe ce que je dis, comment je le dis, et même si je choque peu importe, je m'en fous le seul but pour moi, c'est de me faire un nom et être célèbre, qu'importe le prix et le manière d'y arriver ». Est-ce là la valeur actuelle de notre monde culturel? Suis-je la seule à m'indigner face à cette invasion massive du n'importe quoi? Je serai bien triste de savoir que oui, mais dans mon for interieur, j’espère que d'autres comme moi aspirent à une autre image qu'est l'art de mon pays, la culture de ma grande île et les valeurs de ses Hommes.

     

    Je ne suis pas un artiste, mais je vis dans l'art, je ne suis pas un agent culturel, mais j'ai de la culture. Et ma culture ne me permet pas de dire que tout ce qui est dit plus haut soit de l'art.

     

  • Counter Strike grandeur nature... bagdadagascar le retour

    dans le monde irréel des jeux virtuels, « Counter Strike » a séduit plus d’un. Les adeptes, et les moins connaisseurs ont au moins vu, et entendu parlé de ce jeu. Jeu de guerre, jeu de stratégie, à armes égales. Mais tout cela se commande depuis un clavier, une manette , derrière un écran… sauf que là, ca n’avait rien de virtuelle, c’était du réel. De vraies armes, de vraies balles, du vrai sang…

     

    Jeudi 20 mai 2010, un matin qui dans ses premières lueurs, devait ressembler aux autres journées, mais il n’en était rien. Des 8h30, des coups de feu ont retenti, dans les hauteurs de la ville, du côté de Fort Duschenes, camp de la FIGN (Force d’Intervention de la gendarmerie nationale). Comme dans un pays en guerre, la ville est INFESTEE de voitures armées, blindées, d’hommes cagoulés, d’armes d’appoint, de lance roquettes et de HAINE.

     

    La veille, les déclarations ont été claires : « la FIGN appelle la population, les autres membres des forces de l’ordres qui adhèrent à son mouvement à se réunir devant le camp (…) » oui, mais c’est quoi exactement son mouvement ? selon les déclarations de certains quotidiens, quelques membres de la FIGN réclameraient les résultats des enquêtes concernant les 2,5 milliards de franc malagasy que l’ancien président de la république Marc Ravalomanana aurait versé aux éléments de la gendarmerie. ?????? mais , si ils veulnt se faire la guerre, qu’ils le fassent entre eux !!! Mais qu’est ce que c’est intelligent d’appeler la population à aller au front, tout en sachant qu’ils vont s’affronter !! et mieux ! ou pire !! qu’elle idée d’y être allé !!!!????

    Et puis, 2,5milliards de francs valent-ils la vie de la population malgache. Cette somme d’argent vaut-il l’atteinte morale qui en résulte finalement ?

     

    « iray tsy mivaky ny foloalindahy » littéralement « l’armée reste unie ». ce sont toujours les derniers mots que sortent chaque parti a chaque intervention publique. Oui, mais tout porte a croire que les mots restent des mots, quand aujourd’hui on s’est rendu compte que les armées se sont affrontées. L’Emmo-Reg et le FIS d’une part, lance un assaut contre le camp de la FIGN. Armes en mains, morale et raison en poches, les tirs se sont échangés , et pour quel intérêt ? personne ne saurait donner une réponse concrète et vraie à cette question.

     

    3 personnes ont trouvé la mort, un parmi le camp de la FIGN, un dans le rang de la FIS et un civil . certains pourraient tout bonnement et tout simplement se contenter de dire, « ho ! chacun y a laisser un des siens , tout le monde est quitte » Mais quelle simplicité ! et encore, si ça n’avait été qu’une affaire entre les forces armées, j’auraits[peut-être] pu comprendre. Mais ce qui me sidère, ce qui m’écoeure…les chefs religieux, les « sages » spirituels du pays qui ont adhéré au mouvement . « allons, avançons , n’ayons pas peur, ce sont ces chefs religieux qui nous précèderont » a-t-on pu entendre dans le rang des civils qui se sont déplacés sur les lieux !!!???

     

    ce n’est guère du jeu, mon pays est bien en guerre, une guerre de communication…une guerre des nerfs, une guerre en ma propre terre. Une guerre … sans manière… EN GUERRE !!!

  • Leçon de communication

     

    A une soirée, tu vois une très jolie nana.
    Tu t'approches et tu lui dis:
    "Je suis un très bon coup."
    Ça, c'est du marketing direct.



    Tu es à une soirée avec des copains et vous voyez une très jolie nana.
    Un de tes amis s'approche et lui dit en te désignant :
    "Tu vois ce garçon là-bas, c'est un très bon coup."
    Ça, c'est de la publicité.



    A une soirée, tu vois une très jolie nana.
    Tu lui demandes son numéro de téléphone.
    Le lendemain, tu l'appelles et tu lui dis :
    "Je suis un très bon coup."
    Ça, c'est du télémarketing.



    A une soirée, tu vois une très jolie nana.
    Tu la reconnais, tu t'approches et tu lui rafraîchis la mémoire :
    "Tu te souviens que je suis un très bon coup?"
    Ça, c'est du "customer relationship management".



    A une soirée, tu vois une très jolie nana.
    Tu te lèves, tu arranges un peu tes vêtements, tu t'approches et tu lui sers un verre.
    Tu lui ouvres la porte lorsqu'elle part, tu ramasses son sac lorsqu'il tombe.
    Tu lui offres une cigarette et tu lui dis : "Je suis un très bon coup."
    Ça, ce sont des relations publiques.



    A une soirée, tu vois une très jolie nana.
    Elle s'approche et te dit :
    "J'ai entendu dire que tu es un très bon coup."
    Ça, c'est du branding, le pouvoir de la marque!



    A une soirée, tu vois une super belle nana.
    Tu la mates avec des potes, tu fais des réflexions très fines, tu te bourres la gueule...
    Tu ne fais rien du tout et tu rentres bredouille.
    Ça, c'est la réalité du marché.

     

  • "OUI, pour Woodstock à Madagascar"

    Vendredi soir. C'est la fin de la semaine, les heures de boulot des 5 derniers jours pèsent, dehors la pluie s'abbat, le vend souffle, bref il fait un temps qui n'incite pas vraiment à mettre le nez dehors. Dans un coin de la ville pourtant une discution s'annime autour d'une table. Au coeur du sujet? « WOODSTOCK à MADAGASCAR »!!!
    Mais qu'est-ce donc? C'est quoi, c'est pourquoi, ça consite à quoi? Qui fait ça??? «  Woodstock » est un événement musical qui s'est tenu vers la fin des années 60 aux Etats Unis. Né d'une idée purement commerciale, l'événement est devenu un mouvement de révolte pour l'appui d'une cause.

    woodstock1.jpg

     

    Ce fut presque les jeunes adeptent du mouvement hippie qui sont venue en masse pour répondre à l'appel des organisateurs. Woodstock, ça a été 3 jours de concerts, 450 000 spectacteurs (quand 50 000 ont été prévus), 32 groupes et musiciens.
    « WOODSTOCK à MADAGASCAR » reprend un peu le même esprit. Dadee Andrianaivoson, initiateur du projet parle d'un message pour la paix à Madagascar. Certes le projet est quelque peu grandiose, mais tout a fait réaliste et réalisable. Y croire, c'est pouvoir, c'est surtout l'état d'esprit avec lequel il faudrait voir l'avenir. Madagascar n'est pas les Etats Unis, et ne le sera jamais, mais Madagascar est tout autant aussi riche en matière d'Homme et de culture. Que plusieurs centaines de personnes aient adhéré au mouvement « Woodstock à Madagascar », c'est un début. C'est signe que plusieurs centaines de personnes y croient et aspirent à un avenir meilleur. Mais il s'agit surtout d'agir. Croire c'est beaucoup, mais ce n'est pas tout. Toujours pour reprendre les propos de Dadee, « Madagascar ne compte pas parmi ces grands hommes, des leaders culturels mais plusieurs techniciens. Tout le monde sait toujours ce qu'il faut faire, mais personne le fait. Des leaders, il y en a, mais nous faisons expres de les ignorer, pire, nous nous en moquons »! Qui sera alors « cette personne » qui osera enfin franchir le pas et aller au delà des frontières du commun? « Woodstock à madagascar » est un projet qui tend vers cet objectif. Continuons tous à y croire et avec, agissons pour que La paix prenne sa place a Madagascar, s'étende dans l'océan Indien, parcours l'Afrique, et pourquoi pas envahisse le monde, … un jour...?

     

    peace and love1.jpg


    Un jour, un Homme a dit « I have a dream... » quelques années plus tard, son rêve s'est concrétisé, quand il a mis toutes ses forces et toute son âme pour oeuvrer en faveur de ce rêve qu'il avait! Un autre Homme a aussi dit « Yes, we can... », son histoire, c'est maintenant que nous la vivons. Alors osons rêver, osons agir, osons franchir le pas et un jour on pourra dire « I had a dream, now it's real!!! »

  • Je t'aime...moi non plus!

    Je t'aime

    oh, oui je t'aime!Sensualité!!!.jpeg
    moi non plus
    oh, mon amour...
    comme la vague irrésolu
    je vais je vais et je viens
    entre tes reins
    et je
    me retiens-je t'aime je t'aime

     

     

    Couple.jpgoh, oui je t'aime !
    moi non plus
    oh mon amour...
    tu es la vague, moi l'île nue
    tu vas et tu viens
    entre mes reins
    tu vas et tu viens
    entre mes reins
    et je
    te rejoins- je t'aime je t'aime


    moi non plus
    oh, mon amour...

    (Serge Gainsbourg)